Politique en matière de vie et d’intégrité corporelle

La politique en matière de vie et d’intégrité corporelle adopte une philosophie de soins à l’égard des patients les plus malades et les plus vulnérables en phase critique et envisage, en priorité, l’état clinique du patient. La politique en matière de vie et d’intégrité corporelle a pour but de faciliter l’accès aux services de soins intensifs dans un délai de quatre heures afin d’améliorer les résultats de patients dont la vie ou l’intégrité corporelle est menacée. L’adoption de la Politique concernant les malades en phase critique contribuera à améliorer les soins aux malades, et favorisera l’application de procédés normalisés à l’échelle des RLISS.

Stratégie provinciale en matière de neurochirurgie

Au début de 2011, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD) a demandé au docteur Robert Bell (Président directeur général, University Health Network) et au docteur James Rutka (Chef du service de chirurgie, Université de Toronto) de diriger un processus de planification visant la création d’un système neurochirurgical complet qui saura répondre aux besoins des patients adultes et enfants dans l’ensemble de l’Ontario. Leurs efforts ont été consignés dans un rapport présenté au MSSLD (décembre 2011). Ce rapport contenait des recommandations pour améliorer l’accès, la qualité et la réactivité des soins neurochirurgicaux par les moyens suivants:

  • organiser les services sur une base régionale et provinciale;
  • s’engager activement dans la gestion et la mesure du rendement;
  • créer et faire observer les attentes au niveau des services;
  • augmenter la capacité des services de neurochirurgie de nature urgente, émergente et régulière.

Les recommandations présentées dans le rapport final sont mises en oeuvre par l’entremise du conseil des intervenants en neurochirurgie de l’Ontario (PNO), mis sur pied en 2012. PNO est composé de représentants de tous les centres neurochirurgicaux de la province, ainsi que de représentants des organismes suivants : Services ontariens des soins aux malades en phase critique (SOSMPC), CritiCall Ontario, ORNGE, Services de réadaptation, Réseaux locaux d'intégration des services de santé et cyberSanté Ontario. PNO est financé par le MSSLD par le biais de SOSMPC.

Soins pédiatriques aux malades en phase critique

Un malade en phase critique aux soins pédiatriques est un bébé, un enfant ou un jeune de moins de 18 ans qui souffre d’une grave maladie ou blessure pouvant entraîner la mort. Ces enfants gravement malades ont souvent besoin d’être transportés en temps opportun et de façon sécuritaire vers des centres pédiatriques de soins tertiaires ayant accès à du personnel hautement spécialisé en soins intensifs ainsi qu’à de l’équipement médical de pointe.

Les soins intensifs pédiatriques étant inclus dans le mandat de Services ontariens des soins aux malades en phase critique en 2006, le réseau de soins intensifs pédiatriques a été établi à cet effet. En 2012, le réseau change d’appellation et devient le comité consultatif pour les soins intensifs pédiatriques, lequel joue le rôle d’un organisme de consultation pour Services ontariens des soins aux malades en phase critique dans le but de promouvoir un système de santé coordonné permettant la prestation de soins pédiatriques aux malades en phase critique en Ontario. Le comité consultatif s’emploie à élaborer des stratégies qui amélioreront l’accès aux soins cliniques, leur prestation et leur qualité. Cette démarche est également axée sur la sécurité du patient, l’amélioration de la qualité ainsi que des résultats pour les patients.

Traumatismes et brûlures

Au cours des 15 dernières années, les traumatismes ont été reconnus comme un important problème de santé publique. Alors que le nombre de blessures augmente sans cesse, le besoin se fait de plus en plus criant de s’attaquer aux enjeux actuels et futurs en offrant l’accès sécuritaire et en temps opportun à des soins de haute qualité. En réponse aux préoccupations croissantes, le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD) créait en 2006 le groupe d’experts sur les traumatismes. Il avait pour mandat d’évaluer plusieurs aspects de la gamme des traumatismes et de formuler des recommandations. Le comité consultatif de traumatologie de l’Ontario, travaillant en étroite collaboration avec Services ontariens des soins aux malades en phase critique, a été formé pour se pencher sur les améliorations et les mettre en œuvre dans le cadre de la mise en place du réseau de traumatologie provincial et régional. Le comité a pour mission d’orienter un réseau de traumatologie de classe mondiale en misant sur la réduction des décès et des invalidités liés à une blessure. Ce groupe fournira des conseils sur la création d’un réseau de traumatologie régional et provincial axé sur les patients, intégré, inclusif et durable. L’objectif premier du comité consultatif de traumatologie de l’Ontario est d’améliorer les processus actuels afin d’offrir un meilleur accès à des soins cliniques fondés sur des données probantes et davantage de ces services aux Ontariennes et aux Ontariens ayant subi des blessures.